Vous êtes ici : Accueil Infrastructures Les aménagements externes et internes Le "slow interior design"

Le "slow interior design"

Actions sur le document
Vers une décoration respectueuse de l’environnement

L’aménagement intérieur d’un gîte ou d’une chambre d’hôtes est une chose qui se réfléchit amplement et qui doit s’inscrire dans une réflexion globale en fonction de votre style, de vos préoccupations, des caractéristiques du bâtiment, de votre public cible ou de l’ambiance thématisée que vous souhaitez lui donner ! Nous ne le répétons jamais assez : réalisez des aménagements à votre image tout simplement !

A l’ère des préoccupations environnementales que nous connaissons, les aménagements éco-responsables interpellent et font de plus en plus d’adeptes.
Ici, nous parlons d'aménagements intérieurs à travers la récupération et la valorisation d’objets et de matériaux de seconde main qui ont la part belle dans cette démarche durable et qui ne sont certes pas synonymes d'aménagement hétéroclite fait de bric à brac ! Un concept novateur à découvrir et peut-être à tester.

 

Concrètement

 


Qu’est ce que le « Slow design » ?


Le slow design est issu du mouvement « slow » plus global. Ce mouvement « lent » s’est développé à partir de l’idée de « slowfood », imaginée par Carlo Petrini en réaction à l’ouverture d’un énième fastfood à Rome.

On comprend alors que ce mouvement s’oppose de manière générale à notre rythme de vie « fast » et ce dans tous les domaines. Un mode de vie toujours plus rapide mais qui a tendance parfois à en oublier les dégâts collatéraux qu’il provoque : surconsommation, déchets toujours plus nombreux, production ne tenant pas compte de l’impact social ou écologique, perte du lien social dans une course sans fin à travers nos écrans…

Cette philosophie de vie plus lente valorise le fait de prendre le temps. Prendre le temps de faire les choses bien, de faire les choses mieux… et de les apprécier plus. Mieux cuisiner, plus sainement, mieux voyager, plus respectueusement, mieux consommer, plus intelligemment, mieux créer, plus sincèrement…

Le slow design s’inscrit donc dans cette optique. Créer oui, mais créer bien ! Il favorise la récupération et la valorisation de matériaux, l’artisanat local avec un revenu juste, la qualité de conception, l’originalité, la durabilité.

Il s’agit d’un style décoratif moderne alternatif à toute tentative de normalisation et de standardisation de l’art décoratif… le slow-design consiste à diminuer progressivement l’utilisation d’objets de décoration issus de l’industrie de masse.

 

 


Et pourquoi pas le « Slow interior design » pour votre gîte ou une chambre d'hôtes ?

 

Ce mouvement est tout à fait compatible avec l'aménagement de votre hébergement à condition de ne pas oublier les principales qualités de réussite que sont l’équilibre, l'harmonie, la chaleur et l'ambiance à votre image. Il permet tout à fait de faire cohabiter l'ancien revisité et le nouveau.

Comment vous y prendre ? Quels sont les éléments à prendre en considération pour ne pas rater vos aménagements éco-responsables dans votre hébergement? Quelques trucs et astuces….

  • Faites appel à la récupération et à la valorisation des objets de seconde main. Si ce n’est matériellement pas possible, tournez-vous vers des matériaux écologiques, éthiques et sains.
  • Montrez que la récup’ n’est pas ringarde et qu’elle peut être tendance.
  • Optez pour un style à votre image loin des intérieurs standardisés des multinationales de l’ameublement et de la décoration.
  • N’hésitez pas à faire cohabiter la récupération et le nouveau : le mariage entre ces deux genres peut procurer de belles surprises et créations pour votre gîte ou chambre d’hôtes. Vous surprendrez ainsi vos hôtes.
  • Veillez à ne pas tomber dans le « bric à brac »: le « slow interior design » prône l’harmonie. Ne vous éparpillez pas dans des styles et réfléchissez bien à votre projet avant d’entreprendre quoi que ce soit.
  • Chinez : dans les traditionnelles brocantes, les sites et magasins de seconde main, les ventes aux enchères… quelques liens utiles ci-dessous.
  • Si vous n’êtes pas manuel mais que vous souhaitez vous orienter vers des aménagements éco-responsables et que la restauration de vieilles pièces vous semble impossible, faites-vous encadrer, trouvez des personnes susceptibles de vous aider ou des solutions ne nécessitant pas de mettre la main à la pâte (cf. boutiques de seconde main).

 

 

 

 

Focus sur un exemple concret: le gîte "Tagadah" à Courrière.


« Quand Re-spirer, Re-garder et se Re-poser riment avec Re-store, Re-use et Re-think", voici la philosophie de Anne-Françoise et Fernand, propriétaires du gîte Tagadah.

Ils ont mis toute leur énergie à restaurer cette vieille maison en gîte dans un esprit durable avec une volonté de non-gaspillage des ressources alliée à l’intérêt des objets racontant le passé et l’histoire.
« Ce qui fait la particularité de l’endroit est que chaque objet « revisité » a trouvé sa place aux côté d’éléments neufs. A travers notre démarche, notre volonté est de montrer que l’on peut réutiliser les choses dont plus personne ne veut… tout peut trouver une seconde vie pour autant qu’on le remette en état ou que l’on change sa fonction » .


Certains aménagements font référence à la Belgique, à l’histoire de la famille… donc, si vous séjournez au gîte « Tagadah », voici quelques exemples éloquents à découvrir.

  • Fans de Bandes dessinées, les planches de vieux albums décorent le mobilier… chaises, table, etc.
  • De vieux 45 tours ornent les murs.
  • La lampe de la cuisine toute simple : un marqueur indélébile et un abat-jour de type plastique, le tout assorti de la liste de prénoms de chacune des personnes qui ont mis la main à la pâte dans la rénovation du gîte.
  • Les tables de nuit : d’anciennes caisses de vins.
  • En guise de luminaire pour le séjour : les anciens skis de Anne-Françoise lorsqu’elle était enfant.
  • L’escalier : prêt à être jeté, ce vieil escalier a été récupéré pour lui donner une nouvelle jeunesse… des vis en bois sculpté par papy, les barreaux de la rampe faits de morceaux de poutre, etc.
  • Un vieux carrelage récupéré.
  • … de la vaisselle récupérée et assortie adaptée à la capacité du gîte !

 

 

 

Documents et liens utiles

 

  • Ravik boutik à Namur (magasin de seconde main)


De nombreuses initiatives et bonnes adresses existent certainement près de chez vous, renseignez-vous et vous dénicherez certainement la perle rare pour votre gîte et chambre d’hôtes.


Sources, références

 

 

 

 

 

 

"Les informations diffusées sur ce site sont données à titre purement indicatif et leurs exactitudes doivent impérativement être vérifiées par celui qui a l'intention d'en faire un usage quelconque. La Fédération des Gîtes de Wallonie décline toute responsabilité (contractuelle ou aquilienne) en cas de dommage subi par un utilisateur suite à la diffusion d’informations malencontreusement erronées, même résultant d’une faute lourde".