Vous êtes ici : Accueil Rentabilité Calcul du prix de location de votre gîte

Calcul du prix de location de votre gîte

Actions sur le document


Quel que soit l'objectif prioritaire de votre activité, il est vivement conseillé de ne pas négliger l'analyse de la rentabilité économique du gîte ou du meublé de vacances qui est indispensable pour assurer la durabilité et la viabilité de celui-ci.
Un des aspect important à prendre en considération est bien entendu l'estimation du juste prix de location de votre gîte durant le séjour des touristes.

 

Concrètement


Calcul du prix de location


Nous considérons qu'il existe deux types de prix auxquels vous pouvez vous référer à l'ouverture de votre hébergement ou même après quelques années d'exploitation pour fixer votre prix de location: le prix touristique et le prix immobilier.

 

Le "Prix touristique"

Différents aspects sont à prendre en considération pour estimer le prix le plus juste pour votre hébergement, et ce, toujours dans un soucis de rentabilité.

La région dans laquelle se trouve votre hébergement va influencer votre calcul : il est en effet intéressant d'analyser les prix pratiqués par les propriétaires déjà en activité.
Pour cela, il existe de nombreux sites internet qui fournissent ces prix et qui vous donnent un aperçu. N'hésitez pas à consulter les sites internet suivants: celui de votre Maison du Tourisme qui renseigne tous les hébergements du territoire avec tarifs pour chacun d'entre eux, celui de la Fédération du tourisme vous concernant, celui de "Wallonie Bruxelles Tourisme" qui reprend tous les hébergements en Wallonie et celui du Commissariat général au Tourisme.
Par ailleurs, il existe également des sites de sociétés qui proposent un service de réservation mais la plupart des prix renseignés sont majorés d'une commission dont le pourcentage n'est pas directement connu et diffère d'une société à l'autre.

Autres données à prendre en compte :
La capacité de l'hébergement, le nombre de chambres, le classement, la durée du séjour (week-end, mid-week ou semaine), la saison (basse-saison, moyenne-saison ou haute-saison), les charges si elles sont incluses dans le prix de location (mais à priori, ces charges ne sont pas comptabilisées pour obtenir un prix de location).

Vous pouvez compiler toutes ces informations en dressant un tableau comparatif dans un tableur et ainsi définir un prix moyen de votre région.

Le "Prix Immobilier"

Pourquoi prendre en compte le prix « Immobilier » ?

L'immobilier, en général, ne cesse de prendre de la valeur et il ne faudrait pas dès lors que le prix d'un gîte se dévalorise alors que l'ensemble du parc immobilier, lui, augmente. Il paraît donc indispensable de se référer à ce prix immobilier pour savoir si les prix pratiqués à la location sont corrects.

 

Comment calculer le prix de location ? Un exemple concret pour vous éclairer.

- Si le propriétaire devait louer son hébergement à l'année, avec un bail de longue durée, quel en serait le prix de location ?
Pour le savoir, il peut se baser soit sur sa propre expérience de locataire, soit en consultant les petites annonces des journaux toutes-boîtes de sa région et en contactant le propriétaire qui propose un hébergement similaire.
Ce prix est évidemment hors charges puisque celles-ci incombent au locataire.

Exemple : 800 €/ mois soit un gain total annuel de 9600 € par an.

- Prendre le prix de location d'une semaine moyenne-saison du gîte et le multiplier par 4 semaines. Les us en matière de location proposent une réduction de 15% pour une location de 4 semaines.

Il serait anormal que le prix mensuel soit le même que celui de la location d'une maison avec bail. En effet le touriste-locataire ne doit pas assurer la maintenance de ce gîte, ni le remplacement des appareils défectueux, ni l'entretien du jardin; il arrive seulement avec ses valises !


- Cela signifie donc que le prix de location doit être plus élevé, mais de combien ?

  • Soit on part du gain annuel et sachant que le gîte se loue par exemple 20 semaines (moyenne wallonne), il est possible de calculer le prix à la semaine.

    Dans notre exemple : 9600 €/ 20 semaines = 480 € la semaine. Cela donne un prix mensuel de 480 € x 4 = 1920 € - 15% (± 300 €) = 1600 € pour un mois (soit le double du prix de location ordinaire).

 

  • Soit on considère qu'il faut au minimum 50% de gain en plus par rapport au prix mensuel et l'on arrive au calcul suivant :

    800 € +50% (400 €) = 1200 € +15% (± 200 €) = 1400 € / 4 semaines : 350 € la semaine en moyenne-saison.


La différence peut être importante. Il s'agit donc de se fixer pour l'une ou l'autre méthode. Souvenons-nous qu'il ne s'agit que de prix de référence !

 

Des prix plus élevés que la moyenne? Est-ce possible?


Vous êtes tout à fait libre de fixer des prix plus élevés que la moyenne mais il faudra vous différencier à tout prix, en trouvant les éléments qui vous permettront de justifier un prix plus élevé.
A titre d'exemples: une décoration plus élaborée et sophistiquée, des éléments de confort supplémentaires (cheminée, lit d'une grandeur supérieure,...), une piscine ou assimilés tels que sauna, jaccuzzi, des équipements à la pointe, ou des services originaux.

 


Pour conclure, rappelons en outre que les prix sont souvent influencés par les sociétés de location de gîtes qui fixent leur prix en fonction de leurs critères personnels, sans nécessairement tenir compte des souhaits des propriétaires ni de leur rentabilité. Il faut donc y être particulièrement attentif.

 

 

 

 

 

"Les informations diffusées sur ce site sont données à titre purement indicatif et leurs exactitudes doivent impérativement être vérifiées par celui qui a l'intention d'en faire un usage quelconque. La Fédération des Gîtes de Wallonie déclinent toute responsabilité (contractuelle ou aquilienne) en cas de dommage subi par un utilisateur suite à la diffusion d’informations malencontreusement erronées, même résultant d’une faute lourde".